Le mentorat à l’EMCC France

EMCC France a défini le mentorat (traduction française de mentoring) comme :

Une relation d’accompagnement, de partage et d’entraide confidentielle entre deux individus qui n’ont pas de lien hiérarchique entre eux,  dont l’un est appelé  « mentor » (généralement plus senior) et l’autre le « mentoré ».  L’objectif du  mentorat est de favoriser la circulation du savoir, le transfert d’expérience, la transmission de valeurs et le développement professionnel et personnel.

La force du mentorat est de favoriser la solidarité et le soutien dans un environnement professionnel et social en constante mutation, de créer des liens intergénérationnels et également d’accélérer l’évolution professionnelle des entrepreneurs et chefs d’entreprise.

L’étude commanditée par EMCC France en 2020 sur l’état du mentorat en France,  montre un fort développement du mentorat ainsi qu’une diversité de pratiques. Pour télécharger l’étude, cliquer sur ce lien –Etude Mentorat EMCC France Sept 2020

Le mentorat distingue :

Le mentor bénévole =  activité généralement exercée au sein des entreprises, des associations ou des réseaux mais aussi des écoles et des universités, au bénéfice de différents publics.

Le business mentor ou mentor d’affaires =  activité professionnelle exercée soit en individuel soit au sein de cabinets, au profit d’entrepreneurs et de chefs d’entreprise  souhaitant développer leur société.  Le business mentor ou mentor d’affaires est parfois rémunéré.

Dans les deux cas, le  mentorat est souvent proposé dans un plan d’accompagnement global qui peut comprendre des formations, du coaching et des ateliers rencontres entre pairs.

L’ingénieur en mentorat = activité de conception et d’accompagnement de programmes du mentorat  au sein d’organisations, exercée soit en interne par un responsable de ressources humaines ou un chef de projet, soit en externe par des consultants, coachs ou non. L’ingénieur de mentorat est un professionnel formé au pilotage de projets.

Le mentorat peut prendre plusieurs formes :

le mentorat classique met en contact deux personnes  de la même organisation : Le mentor (le plus expérimenté) et le mentoré (généralement un junior à potentiel).

le mentorat croisé met en contact deux personnes  de différentes organisations, par exemple en croisant plusieurs entités au sein d’un même groupe.

le mentorat inversé (ou reverse mentoring) met en contact un jeune mentor avec un senior dans l’organisation, avec l’objectif de développer le dialogue intergénérationnel et l’acculturation numérique. Ce type de mentorat peut ouvrir de nouvelles pratiques managériales plus collaboratives.

le mentorat pair à pair  met en présence deux personnes de même niveau qui jouent à la fois le rôle de mentor et celui de mentoré au sein du binôme formé.

le mentorat solidaire, à vocation sociale, engage des mentors bénévoles auprès de publics potentiellement discriminés.

Les organisations qui mettent en place des programmes de mentorat poursuivent plusieurs objectifs, notamment :

– développer la performance et les compétences de leurs salariés ou adhérents

– favoriser la transmission et la circulation des savoirs faire et des savoir être

– Encourager  la communication transversale

– renforcer la culture de l’entreprise et le sentiment d’appartenance.

Le mentorat est un outil efficace au service des ressources humaines. Il contribue à la création de relations de confiance au sein des organisations, et au renforcement du lien social dans un monde de plus en plus complexe et évolutif. Déployé sur un périmètre suffisamment grand et de façon pérenne, il contribue au décloisonnement entre les services, à la solidarité entre les personnes et à l’agilité des organisations.

L’étude menée sur l’état du mentorat en France a révélé de bonnes pratiques telles que l’accès à des formations pour les mentors et parfois les mentorés, la rédaction de chartes, la recherche de certification pour les mentors, mais elle a également souligné le besoin de référentiels de compétences et de code déontologique.

Pour participer au développement du mentorat en France et apporter aux entreprises et organisations un cadre solide, la commission mentorat* travaille actuellement à l’élaboration d’un référentiel spécifique au mentorat pour distinguer le mentorat du coaching, le référentiel de compétences Coach/Mentor de EMCC France actuel ne faisant pas de distinction entre les deux.

Vous êtes DRH, Coach, Dirigeant, Manager, vous vous intéressez au mentorat, vous le pratiquez peut-être, vous voulez le mettre en place, n’hésitez pas à prendre contact avec nous mentorat@emccfrance.org , nous aurons plaisir à répondre à vos questions.

Vous êtes Responsable d’une antenne régionale de EMCC France et souhaitez organiser une conférence, un atelier découverte, sur le mentorat dans votre région, nous sommes à votre disposition  mentorat@emccfrance.org

Pour identifier un membre de EMCC France pratiquant le mentorat, cliquer sur le lien ci dessoushttps://www.emccfrance.org/annuaire-coachs-france/

·      Yahir Norbert Mimoun – Mentorat bénévole entrepreneurial et associatif, Interface IDF

·       Catherine Thibaux – Communication ; Mentorat bénévole et associatif, Formation à l’ingénierie de mentorat

·      Elisabeth Serrano – Programmes du Mentorat en entreprise, Interface région Nantes

·      Pascal Echardour –Business Mentorat entrepreneurial, ; référentiel des compétences du mentor

·      Thomas Tarradas – Business Mentorat, code de déontologie, contact avec les écoles

·      Dr. Manel Dardouri – Recherche scientifique ; l’interface entre la commission Mentorat EMCC France et EMCC Global.

·      Lydia Haferburg –  responsable de la commission Mentorat et Membre du CA EMCC France.

Suivez-nous

Pour ne rien manquer de l'actualité EMCC, suivez-nous sur les réseaux sociaux